Faire une fiche de lecture – préparer un contrôle de lecture

Dans cet article, une méthode pour réussir sa fiche de lecture et/ou préparer un contrôle de lecture.

Méthode de lecture pour qui ?

  • ceux qui ont un livre à lire en vue d’un contrôle
  • ceux qui ont une fiche de lecture à faire
  • ceux qui ont étudié un roman en classe et qui ne savent pas quoi réviser

Je ne parlerai ici que de la lecture de romans. Si votre contrôle portera sur un texte inconnu découvert le jour J ou s’il s’agit de lire un livre documentaire ou philosophique, cet article ne vous aidera sans doute pas.

 

Cet article concerne essentiellement les élèves de fin d’école primaire (CM1, CM2) et de collège.

Si votre enfant de CE1, CE2 a un livre à lire, vous pouvez tout à fait vous inspirer de cette méthode en la simplifiant et en l’accompagnant beaucoup plus qu’avec les plus grands : utiliser au maximum l’oral, le dessin, le jeu pour lui faire retenir l’histoire.

Pour les lycéens, c’est une première base quand on est un peu perdu ! Mais elle ne sera pas suffisante. Il vous faudra aller plus loin, analyser plus le texte : les effets de style utilisés, le mouvement littéraire, la thématique entre autres.

 

Conseil n°1 : répartir le nombre de pages à lire

Si le livre, vous plaît, vous réussirez sans aucun doute à le terminer en un temps record. Cependant s’il vous intéresse moins, attendre la fin de la période donnée pour se mettre à lire, n’est pas une bonne idée. Rien de tel pour rater le contrôle de lecture !

Je vous propose donc de compter le nombre de jours entre le moment où on vous a donné cette lecture et le jour prévu où elle doit être terminée (jour du contrôle et/ou jour où la fiche de lecture doit être rendue). Vous divisez ensuite le nombre de pages à lire par ce nombre de jours.

Imaginons que vous ayez 10 jours pour lire un livre de 150 pages : 150/10= 15.

En, théorie, vous devriez lire 15 pages par jour. Je vous recommande très fortement d’en lire un peu plus chaque jour pour :

  • rester dans les temps même si vous n’avez pas pu lire un jour ou deux dans la quinzaine
  • avoir du temps à la fin pour finir son dossier de lecture

Dans mon exemple, je vous conseillerais donc plutôt de lire 17 à 20 pages chaque jour.

Vous pouvez noter sur votre agenda, un planner ou tout autre outil d’organisation à quelle page vous avez prévu d’arriver chaque jour.

répartir sa lecture dans son planner

Je vous recommande aussi cette technique du planner pour les dictées de mots à apprendre !

Conseil n°2 : prendre des notes au fil des lectures

Voici une petite liste en 7 points de ce qui est à faire chaque jour, au moment de la lecture de chaque chapitre. Le premier point est à faire page après page.

Pour les autres points, prendre entre dix à vingt minutes pour mettre sur papier les éléments importants une fois le chapitre lu (ou la dizaine de pages).

Même s’il s’agit d’une lecture suivie reprise en classe, prendre des notes au moment de la lecture permet de mieux mémoriser le livre. Ecouter ce qui est dit en cours ne suffira pas ! Plus on est actif, plus on mémorise !

Avant la liste, une anecdote !

Et c’est exactement la même chose pour une fiche de lecture ! Vérifiez bien ce qui est demandé avant de commencer la lecture. Allez jusqu’au bout des questions pour ne pas avoir de mauvaises surprises !

Donc avant de vous donner ces 7 points, ces 7 choses à faire quand on fait sa lecture, laissez-moi vous raconter une petite histoire qui vous aidera à mieux comprendre ce que je veux dire.

J’aidais un jeune dyslexique à compléter son journal de bord sur Tom Sawyer. La liste des consignes avait été donnée en une fois mais le travail à faire était régulièrement  réparti dans l’agenda. Exemple : étape 1 à faire le premier jour : chercher des informations sur l’auteur. Le deuxième jour, chercher des informations sur le contexte géographique de l’histoire. Jusque là, tout allait bien.

Arrivés à la neuvième étape, consigne … Ecrire un résumé de chaque chapitre !!!

Il en était au chapitre 10 de sa lecture !

J’ai donc dû relire les premiers chapitres pour l’aider à les résumer ! Je me suis promise ce jour-là que dorénavant, je liras les étapes d’un dossier, d’une recherche jusqu’au bout dès le premier jour !

Je vous suggère également de suivre les conseils ci-dessous si les consignes de la fiche de lecture à réaliser ne sont pas très détaillées. Cela vous permettra de réaliser ensuite plus facilement ce qui est demandé.

1/Relever les mots non compris et leur numéro de page

Il ne s’agit pas d’arrêter sa lecture à chaque mot inconnu pour le chercher dans le dictionnaire. Ce travail sera fait plus tard. Mais il est important de noter sur un petit carnet ou une feuille récapitulative prévue à cet effet, par exemple, les mots inconnus et surtout le numéro de la page pour les retrouver facilement !
Pourquoi chercher ces mots inconnus 

  • pour améliorer votre vocabulaire, votre lexique bien sûr !
  • mais aussi car ils peuvent se trouver dans une question du contrôle, ce qui empêcherait de comprendre la question
  • parce que ça peut être une question du contrôle : « que veut dire … ? »

 

2/ Faire un résumé de chaque chapitre

Quelque chose de très court, une à deux phrases suffisent.

L’intérêt est, qu’une fois arrivé au bout de l’histoire vous puissiez vous rappeler l’ordre des événements.

Ce résumé de chaque chapitre est un bon entraînement pour

  • apprendre à synthétiser des informations,
  • à ne pas s’accrocher à des détails qui nous ont marqués,
  • à ne garder que l’essentiel.

Tous ces petits résumés serviront à la fin de la lecture pour rédiger le résumé de tout le livre.

3/ Ecrire le nom de chaque nouveau personnage rencontré

Là aussi il est important de connaître non seulement le nom des personnages mais également à quel moment de l’histoire ils sont apparus et quel est leur lien avec le héros (ami / ennemi/ famille, etc).

 

4/ Jouer, mimer, dessiner certaines scène du livre pour mieux les comprendre

Si certaines scènes sont difficiles à s’imaginer ou à comprendre l’enchaînement des actions, rien de mieux que de la jouer en mimant, théâtralisant la scène. Vous pouvez également la représenter avec des playmobils ou toutes autres figurines !

Vous pouvez aussi la dessiner, si c’est une scène très descriptive avec beaucoup de détails sur le décor.

Tous ces moyens permettent de donner vie à l’histoire, de mieux s’en souvenir et donc contribuent à prendre plaisir à la lecture du livre demandé.

réussir sa fiche de lecture

Je vous recommande aussi ces techniques quand il s’agit d’une leçon d’histoire à apprendre ! Pensez à aller jeter un œil sur l’article consacré !

Les quatre conseils qui suivent s’adressent plus aux collégiens. Pour les lycéens, il faudra aller encore plus loin.

5/ Donner son avis sur le chapitre lu

  • Est-ce que je suis d’accord avec les agissements des personnages ? Est-ce que je partage leur point de vue ? Leurs valeurs 
  • Quelle(s) émotion(s) ai-je ressenti à la lecture de ce chapitre ? L’auteur a-t-il réussi à me faire ressentir les émotions des personnages ?

6/ Imaginer la suite de certains chapitres

Cela permet de :

  • s’entraîner aux sujets d’imagination
  • se sentir plus concerné par l’intrigue
  • mieux mémoriser la suite identique aux suppositions ou au contraire complètement différentes

 

7/ Relever des passages, des citations intéressantes

Cela peut être un point de vue de l’auteur que vous partagez, une phrase bien en rapport avec le thème étudié, les paroles inoubliables  d’un personnage … Je parle ici surtout pour les collégiens !

Conseil n°3 : compléter sa fiche de lecture par des recherches

1/ Chercher des informations sur l’auteur

Il ne s’agit pas de recopier ou copier l’article Wikipédia trouvé ! Quelques éléments tels que sa date de naissance et éventuellement de décès, quelques faits marquants de sa vie qui ont influencé son œuvre, une photo suffiront.

 

2/ Chercher des informations sur le contexte de l’histoire

Les éléments collectés sur l’auteur seront complétés par d’autres éléments du contexte (historique, géographique, etc).

  • Quand a été écrit le livre ? A quelle période historique cela correspond-il ? Est-ce que l’histoire se passe à la même période ?
  • Où se passe l’histoire ? Quels sont les éléments importants à connaître sur ce lieu pour mieux comprendre l’histoire ?

 

3/ Utiliser une frise chronologique, un arbre généalogique

  • une frise pour replacer les éléments de l’histoire notamment quand il y a de nombreux retours en arrière ou lorsque l’auteur raconte la vie de plusieurs personnages en parallèle
  • un arbre généalogique ou un schéma qui explique les relations entre les personnages quand ils sont nombreux. Utiliser un code couleur ou des symboles pour représenter les liens amis/ennemis.

 

4/ Repérer l’intrique de l’histoire

Il se peut qu’il y en ait plusieurs imbriquées.

Une intrigue comprend toujours :

  • une situation initiale (situation de départ) calme et stable mais où souvent il manque quelque chose
  • un événement perturbateur qui va venir bousculer cette vie tranquille
  • une suite d’actions, de péripéties
  • une situation finale où on est revenu à un état stable, modifié par rapport au départ

 

5/ Faire un résumé de tout le livre

Utiliser les résumés de chaque chapitre et les étapes bien identifiées de l’intrigue pour écrire le résumé de 15 à 20 lignes maximum.

6/ Faire le lien avec le thème du cours de français

Ce sixième point est concerne surtout les collégiens !

Voici des exemples de thème étudiés en cours de français.

fiche de lecture et programme scolaire

Conseil n° 4 : lire avec son enfant

Lorsque la lecture devient trop laborieuse pour votre enfant, qu’il n’en voit pas le bout, qu’il se décourage, n’hésitez pas à lui lire des passages pour le remotiver. Je l’ai moi-même fait cette année encore avec ma fille qui est en prépa ! C’est un peu comme quand on pousse son enfant à vélo dans une côté. Il suffit parfois d’un petit coup de pouce et ça repart.

Parfois ça ne suffira pas et il faudra lui lire tout le livre :

  • si le déchiffrage est encore trop coûteux pour lui (penser aussi aux livres audio)
  • si le livre est trop complexe ; il aura alors besoin de vous pour l’aider à comprendre, à reformuler, résumer, raconter, à mimer, etc
  • si le livre ne lui plaît pas du tout : transformer ce moment fastidieux en véritable moment de partage, de complicité, playmobils, feutres et autres bricolages à l’appui !

aider les jeunes à apprendre

Conseil n°5 : rassembler les notes prises pendant et après la lecture dans un même document

Pour certains ce sera quelque chose d’esthétique (lapbook, carnet de lecture. Pour d’autres quelque chose de plus synthétique (petit carnet, cahier) ou réalisé avec un traitement de texte.

Dans tous les cas, on évitera les feuilles volantes, de brouillon qui vont vite se retrouvées perdues avant la fin de la lecture du livre.

Conseil n°6 : réviser avant le contrôle de lecture

Lors du contrôle, seront évaluées :

  • la capacité à comprendre le contenu du livre
  • la capacité à s’en souvenir
  • la capacité à répondre clairement

Donc pour éviter la mauvaise note, n’hésitez pas à poser des questions à votre enfant en utilisant son journal de lecture notamment sur :

  • l’intrigue
  • le résumé de l’histoire
  • les principaux personnages (savoir écrire leur nom)
  • le nom de l’auteur

En suivant cette méthode en deux temps (au fil de la lecture et à la fin de la lecture) et tous les conseils que je vous propose, c’est une bonne note au contrôle assurée ! En effet, l’histoire sera alors bien comprise, intégrée et mémorisée !

Retrouver tous ces conseils en vidéo ci-dessous :

Et comme toujours, pour toute question : kapreussir@gmail.com

Suivre ma page Facebook 

Participer au groupe Facebook 

Ma chaine You Tube

Pour partager c'est ici :
4

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 25 février 2019

    […] personnes qui ont aimé cet article, ont aussi lu : « faire une fiche de lecture » – « apprendre une leçon […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.