Refus des devoirs : 6 conseils pour motiver son enfant

Un refus des devoirs n’est pas anodin. Lorsqu’un enfant refuse d’apprendre, d’étudier, ce n’est pas un caprice ! Cela veut toujours dire quelque chose.

Avant que cela ne tourne au conflit, je vous propose de regarder d’un peu plus près ce qui se cache derrière ce refus et comment  transformer les choses pour des soirées devoirs détendues, apaisées !

Refus des devoirs : comment aider son enfant

1/ Le bon moment pour les devoirs

Quand votre enfant rentre de l’école, du collège, il peut être très fatigué. Il aura sûrement besoin d’une pause avant de se mettre aux devoirs.

Si vous lui sautez dessus dès qu’il rentre, le goûter à peine fini d’avaler, il est possible qu’il vous envoie balader !

Seriez-vous ok, vous, pour vous remettre à une activité qui demande attention et concentration après votre journée de travail (formation, paperasse administrative, etc.) ?

Et bien, lui c’est pareil !

Je vous entends, vous allez me dire : « non, lui, ce n’est pas pareil ! Il n’est pas fatigué, il court partout dès qu’il rentre ! »

Justement, son corps n’est pas fatigué, son corps a besoin de mouvement mais sa tête, son cerveau a donné beaucoup dans la journée !

pause avant les devoirs

Dans mon article  « comment mettre en place une routine devoirs », je vous explique l’importance de la pause, du repos, du mouvement en revenant de l’école.

Le premier conseil en cas de refus des devoirs est donc de prendre le temps de bien choisir le bon moment pour s’y mettre.

Mais parfois, ça en suffit  pas !

Après un goûter, du repos et/ou du mouvement, votre enfant refuse toujours les devoirs !

La deuxième piste à explorer, après le moment, est le LIEU.

2/ Un endroit chaleureux et organisé

La deuxième raison qui peut expliquer un refus catégorique des devoirs est le fait que rien ne donne envie à votre enfant de s’y mettre !

Avez-vous envie de vous mettre à votre déclaration d’impôts si votre bureau ressemble à cela ?

ranger son bureau

Chaque famille et même chaque enfant est différent ! Tous ne recherchent pas la même installation pour faire leurs devoirs.

D’ailleurs, je laisse très souvent les jeunes que j’aide chez eux s’installer où ils veulent : à leur bureau mais aussi sur un pouf, leur lit, au sol …

Dans tous les cas, mon deuxième conseil pour éviter un refus des devoirs, c’est un endroit :

    • dédié à l’étude : pas de miettes, de papiers gras, de jouets …
    • confortable où il fait ni trop chaud, ni trop froid, où on se sent bien (pourquoi pas décoré …)
    • organisé où il est facile de trouver le matériel nécessaire avec des rangements, des boîtes de matériel.

Si vous ne voyez pas trop comment réunir toutes ces conditions, si vous ne savez pas trop quel serait le meilleur endroit pour faire les devoirs chez vous, je vous invite à rejoindre le groupe Facebook de KAP REUSSIR. J’ai créé des modules pour vous aider à mettre en place les meilleures conditions pour des soirées devoirs réussies !

un bureau rangé pour bien faire ses devoirs

Mais parfois, malgré le choix du bon moment et du bon endroit, ça ne suffit pas ! La crise pour se mettre aux devoirs pointe le bout de son nez quand même …

3/ Des rituels pour se lancer

Pour certains enfants, il peut arriver que le refus des devoirs  corresponde en fait à une difficulté à s’y mettre.

Votre enfant est rentré de l’école, du collège, il a pris son goûter et là, il est tranquillement en train de jouer dehors ou de se poser sur le canapé.

Et bing !

Vous voilà ! Vous entrez dans sa bulle de tranquilité avec cette horripilante phrase : « mon chéri, c’est l’heure de faire tes devoirs ! »

Oh la la ! Ce qu’il peut vous maudire à ce moment précis !!!

Alors pour éviter cela, je vous renvoie encore à mon article sur la routine devoirs où vous trouverez de manière plus détaillée quelques petites astuces pour bien démarrer ce moment de la soirée :

    • mettre une alarme à sonner pour signifier le début du moment devoirs
    • commencer par un petit rituel concentration et/ou méditation
    • enchaîner avec un petit temps organisation : vider le cartable, planifier les devoirs de la soirée

Quelques vidéos de mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours = 30 astuces devoirs » pour vous aider :

Rituel de concentration

Rituel de méditation

Organisation de la soirée 

Organisation du cartable

Bon, là si vous avez mis tout cela en place et que, malgré tout le refus persiste, c’est sans doute que le blocage est plus psychologique …

Allons voir cela de plus près !

4/ Un temps pour libérer les soucis

Votre enfant n’a peut-être pas envie de se mettre aux devoirs tout simplement parce qu’il a passé une mauvaise journée !

Enfin, « tout simplement », ce n’est pas si simple. Mais je veux dire par là qu’il n’y a pas à se faire des nœuds au cerveau pour trouver la raison du refus !

Je reprends mon exemple de la déclaration d’impôts (et oui, vous l’aurez compris ! Je déteste ça !)

Imaginons qu’aujourd’hui au bureau, vous vous soyez pris la tête avec un collège, que votre patron vous ait dit qu’il n’était pas content de votre travail et/ou que vous ayez perdu un dossier important sur votre ordinateur, aurez-vous envie de vous mettre à cette fameuse déclaration d’impôts en rentrant ?!!

Vous allez peut-être me dire : si je n’ai pas le choix, il faut bien le faire !

discussion mère fille

Ok, votre enfant a des devoirs à faire pour demain, donc pas le choix … Mais dans ce cas, prendre un petit temps pour se calmer, parler, se câliner, exprimer ce qui n’a pas été dans la journée peut grandement l’aider à évacuer ses tensions, ses soucis avant de s’y mettre !

Il existe des petits outils qui peuvent aider son enfant à exprimer ses émotions : roue des émotions, poupées émotions … Dans ma BOITE A OUTILS 100% MOTIVATION, moi je vous propose un thermomètre des émotions !

Maintenant, si vous avez bien passé tout cela en revue (moment, lieu, rituels et émotions) est que votre enfant refuse toujours de s’y mettre, que les soirées devoirs tournent régulièrement au conflit, il peut y avoir une cause plus profonde …

5/ La peur d'apprendre

Pédopsychiatres et neuroscientifiques sont d’accord pour dire que tout apprentissage est une déstabilisation cognitive !

Qu’est-ce que c’est que ça ?!!

Daniel Favre dans son livre Cessons de démotiver les élèves l’explique très bien : à chaque fois que l’on apprend (enfant comme adulte) quelque chose de nouveau, il y a un moment où se rend compte que l’on sait pas faire  en ce que l’on est en train d’apprendre !

On se retrouve face à notre ignorance, notre incapacité, notre manque de maîtrise … Bref, on sort de sa zone de confort est cela est très déstabilisant !

Il va alors falloir beaucoup de patience et de bienveillance pour accompagner son enfant sur le chemin de l’apprentissage, sur le chemin de la réussite !

Sa peur d’apprendre peut se manifester de différentes manières telles que la fuite, le repli, l’agressivité.

refus des devoirs par peur d'apprendre

Dans la BOITE A OUTILS 100% MOTIVATION de KAP REUSSIR, je vous propose de nombreux outils et une explication plus détaillée de ce phénomène. 

Bien entendu, il ne s’agit pas d’un traité de psychologie  ! Mais de petites vidéos pour les parents dans lesquelles je vous décris ce processus de manière très visuelle et concrète.

Je vous propose également de nombreux outils pour aider votre enfant à dépasser sa peur d’apprendre.

Il nous reste une dernière peur à dépasser pour se motiver à apprendre …

6/ La peur de ne pas y arriver

Vous allez peut-être me dire quelle différence avec la précédente ?..

Juste avant, nous avons vu comment, apprendre quelque chose de nouveau peut déstabiliser par peur de l’inconnu.

Là il s’agit plus de la peur de ne pas arriver au bout, de ne pas réussir.

Vous savez, l’expression : la marche est trop haute !

Quelle peut être cette marche trop haute ?

    • Tâche trop difficile
    • Exercice trop long
    • Leçon trop dure à mémoriser
    • Notion trop difficile
marche trop haute

Quel que soit le motif qui rend cette marche trop haute à atteindre, la solution sera de créer des étapes !

Décomposer l’objectif en sous-objectifs !

Exemples :

    • apprendre une poésie -> apprendre 2 vers par jour
    • dictée de mots -> apprendre 4 mots par jour
    • exercice de maths trop long -> répondre à la première question en un quart d’heure

Ce ne sont là que quelques exemples ! Cette démarche peut s’appliquer à tout type de tâches à réaliser.

Pour cela aussi, dans la BOITE A OUTILS 100% MOTIVATION, je vous propose des outils pour créer des étapes. :

    • feuille de route
    • escalier des apprentissages
    • grille de réussite

De quoi redonner le sourire à votre enfant et passer des soirées devoirs détendues !

Pour finir

Voilà, je vous ai regroupé dans cet article mes 6 MEILLEURS CONSEILS pour aider son enfant à se motiver pour les devoirs, les études, les apprentissages :

    1. Choisir le bon moment pour se mettre aux devoirs, aux études : un temps de pause nécessaire
    2. S’installer dans un endroit agréable, organisé et propre avec du matériel à disposition
    3. Mettre en place des petits rituels pour un démarrage tout en douceur
    4. Lui offrir un temps d’échange et de réconfort avant de s’y mettre
    5. Accompagner son enfant avec patience et bienveillance pour l’aider à surmonter sa peur d’apprendre
    6. Proposer des étapes dans le travail à faire pour l’aider à dépasser sa peut de ne pas y arriver

Vous l’aurez compris, ce sont les grandes lignes à suivre pour aider votre enfant à reprendre confiance en lui, pour vous permettre de passer des soirées devoirs détendues.

Si ces conseils vous parlent mais que vous ne savez comment les mettre en place, je vous propose une méthode pas à pas avec des outils très concrets dans la BOITE A OUTILS 100% MOTIVATION !

Et si vous n’êtes pas prêt à franchir le pas tout de suite, je vous invite à nous rejoindre dans le groupe FACEBOOK  de KAP REUSSIR ! Entraide, partage et bonne humeur garantis ! Zéro jugement, zéro culpabilité !

Vous pouvez aussi télécharger le GUIDE GRATUIT pour aider son enfant à apprendre et réussir !

Et pour rester en contact, vous pouvez :

guide offert aider son enfant à apprendre et réussir
Pour partager c'est ici :
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.