Cahier de vacances : mode d’emploi

Vendus par millions chaque année, en tête de gondole tout l’été, quel parent ne s’est pas demandé un jour s’il était utile d’acheter un cahier de vacances pour son enfant l’été ?..

Dans cet article, je vous aide à y voir plus clair. Nous verrons dans quels cas les cahiers de vacances peuvent être utiles, comment bien les choisir et comment faire autrement.

Un cahier de vacances, est-ce utile ?

Loin de moi l’idée de vous faire une réponse de normand, mais je vais vous répondre … OUI et NON !

Un cahier de vacances peut être très utile comme il peut être également complètement contre-productif ! Cela dépend vraiment de la façon dont il est utilisé.

Voyons tout cela d’un peu plus près …

Choix de l'enfant

La première condition indispensable pour qu’un cahier de vacances « fonctionne », c’est que l’enfant soit d’accord avec cette idée.

Je vous explique tout ça dans la boîte à outils 100% MOTIVATION.

Comme le disait Célestion Freinet « on ne saurait faire boire un cheval qui n’a pas soif. » ou plus récemment Daniel Favre « on ne tire pas sur les laitues pour les faire pousser. » Que veulent dire ces belles citations ?

le plaisir d'apprendre

Et bien, que si votre enfant n’est pas  décidé  à réviser ou éventuellement à se remettre à niveau, lui acheter un cahier de vacances ne servira à rien. Si ! Au pire à le dégoûter encore un peu plus de l’école et des apprentissages …

Commençons d’abord par régler le problème de motivation puis,seulement à ce moment-là il sera temps de se demander si un cahier de vacances peut être utile …

Je reprends tous ces premiers conseils sur l’utilité du cahier de vacances dans une vidéo.

Je vous donne même une définition du mot « inculquer » qui va vous faire sourire !

Quand je dis « choix de l’enfant », cela ne veut pas dire qu’il faut le laisser décider tout seul.

Vous pouvez tout à fait lui en proposer un. Mais si après un petit temps d’essai, il s’y refuse catégoriquement, pas la peine d’insister.

Pour les bons élèves

Vous l’avez peut-être remarqué, ce sont souvent les bons élèves qui manifestent l’envie d’avoir un cahier de vacances pendant l’été. C’est tout à fait logique. En effet, réussir les exercices de son cahier de vacances procure un plaisir, celui que j’ai appelé « le plaisir des apprentissages réussis ». Et comme pour tout ce qui nous fait plaisir, on devient vite accro !

Normal qu’ils aient alors envie de revivre ce plaisir ! Plus ils l’auront connu, plus ils seront armés pour faire face à des situations scolaires difficiles.

Ceci nous amène donc à la deuxième conclusion.

Les cahiers de vacances peuvent être utiles s’ils contribuent au plaisir des apprentissages réussis !

Nous reviendrons un peu plus loin sur cette question du plaisir des apprentissages. Nous verrons comment rendre la séance « cahier de vacances » agréable. Mais avant, revenons sur cette question : les cahiers de vacances ne sont donc destinés qu’aux bons élèves ?

Non, bien sûr que non !

Soutien et remise à niveau

Certains enfants, certains jeunes ont vraiment envie d’y arriver, de dépasser leurs difficultés qu’elles soient passagères ou bien ancrées.

Voici différents cas auxquels j’ai pensé :

  • l’enfant qui a décroché à un moment de l’année pour diverses raisons (médicales, familiales, psychologiques, etc)
  • le jeune qui va suivre une remise à niveau, un soutien pendant l’été dans une ou plusieurs matières
  • l’élève qui a eu (enfin !) un diagnostic posé suite à ses difficultés scolaires (dys, TDAH mais aussi problèmes de vue, d’audition, etc) et avec qui on va pouvoir enfin savoir comment s’y prendre pour l’aider à apprendre

Pas d'obligation !

Vous allez dire que j’insiste ! Que je vous l’ai déjà dit … Oui, oui, vous avez compris ! Le cahier de vacances doit recueillir l’accord de votre enfant !

Mais pas seulement …

La façon de s’y mettre doit être aussi sans aucune forme d’obligation.

Dans l’expression « cahier de vacances », il y a le mot vacances. Et le mot « vacances » ça veut dire … arrêt du travail. Vous savez de toutes ces activités considérées comme des charges, des obligations …

Donc zéro obligation, cela veut dire que :

  • l’enfant n’est pas obligé de finir son cahier
  • il n’est pas obligé de s’y mettre tous les jours
  • il n’est pas obligé de le faire dans l’ordre
  • il n’est pas obligé de faire toutes les pages
  • il s’y met le temps qu’il veut
  • il s’installe où il veut (par terre, les pieds en l’air, dehors, etc)
zéro bligation pour les cahiers de vacances

De la joie, de la bonne humeur !

Comme je vous l’ai dit plus haut, les cahiers de vacances peuvent être utiles s’ils un moment :

  • de joie, de bonne humeur
  • de partage, de plaisir d’être ensemble
  • de développement de la confiance en soi

Voici toutes les conditions à respecter pour que votre enfant (re)découvre le « plaisir des apprentissages partagés » et qu’éventuellement il puisse reprendre confiance en soi après une année scolaire qui aura pu être difficile.

On s’arrangera donc pour qu’il soit en situation de réussite le plus souvent possible … On ne pénalisera pas ses erreurs. Au contraire, on lui fera bien comprendre qu’elles sont indispensables pour savoir où il en est, pour savoir ce qu’il sait et ce qu’il lui reste à apprendre.

Ils ne sont pas utiles si ...

En résumé, après tout ce que je viens de dire, vous l’aurez compris, les cahiers de vacances ne sont pas utiles si :

  • l’enfant est contraint de s’y mettre
  • il n’adhère pas à cette idée
  • cela se passe dans un moment de tensions, de conflit
  • ses échecs, ses difficultés sont mis en avant et non ses réussites
  • l’enfant se trouve seul face à son cahier sans aucun soutien, aide, partage

Mais aussi si le cahier de vacances est vu comme un objet magique qui va permettre de régler tous les problèmes, toutes les difficultés. 

Un peu plus haut, je vous ai dit qu’ils pouvaient être utiles dans le cas d’une remise à niveau, d’un soutien.

Oui ! Mais à condition qu’il ne soit pas utilisé comme une fin en soi. Le cahier de vacances n’est pas un professeur !

Il peut être un bon support. J’en utilise moi-même souvent avec les jeunes que je veux aider notamment pendant les grandes vacances.

Mais si votre idée est de profiter de l’été pour remettre à niveau votre enfant dans une ou plusieurs matières,il vous faudra faire appel à un étudiant, un professeur ou une autre  personne capable de comprendre ce qui le bloque et de lui réexpliquer.

Finalement à quoi servent-ils ?

On pourrait penser qu’ils servent surtout à réviser le programme scolaire de l’année passée.

Et bien, en fait, la première utilité des cahiers de vacances est de rassurer parents et enfants.

Et comme je l’ai dit plus haut, s’ils permettent de retrouver la confiance en soi et le plaisir des apprentissages réussis, c’est une très bonne chose !

Mais attention toutefois à ce que la peur de l’échec ne transforme pas les vacances en nouveau moment de tension, de pression pour votre enfant …

Maintenant s’il s’agit de réviser le programme ou de remettre les capacités cognitives en route, moi, je vous recommande de vous y mettre plutôt en fin d’été, disons, à partir du 15 août si possible.

Laisser souffler votre enfant un bon mois, puis, au rythme qui est le sien on s’y remet tranquillement.

Les vacances c’est fait avant tout pour se détendre, se reposer, s’amuser !

Nous verrons un peu plus loin dans cet article que les cahiers de vacances ne sont pas la seule façon de s’y remettre, de réviser …

Mais voyons d’abord, si vous êtes parti pour utiliser un cahier de vacances lequel choisir.

Cahier de vacances : bien le choisir

Dans quel but ?

Comme on l’a vu ci-dessus, le cahier de vacances peut être utilisé dans des projets différents :

  • réviser le programme de l’année
  • se remettre à niveau
  • apprendre tout en s’amusant

Le choix va vraiment dépendre  de ce que parent et enfant recherchent dans un cahier de vacances.

Apprendre en s'amusant

Voici ci-dessus quelques exemples de cahiers de vacances qui proposent plus des jeux que des révisions du programme scolaire.

Mais ne croyez surtout pas qu’ils ne servent à rien ! Développer sa logique, sa mémoire, son repérage spatial, etc va permettre aux enfants et aux jeunes de rester au top tout au long de l’année tout en s’amusant l’été !

En cliquant sur les images, vous retrouverez les liens (affiliés !) vers Amazon.

Retrouvez des extraits de ces cahiers dans la vidéo  ci-dessous « bien choisir son cahier de vacances » (pour ceux qui sont pressés, RDV à 2’18 !

 

Réviser et/ou se remettre à niveau

Si vous êtes plutôt partis pour une utilisation plus « studieuse » du cahier de vacances, il va falloir vous poser plusieurs autres questions afin de choisir le cahier le plus adapté à votre enfant et à son projet pour l’été.

  • une ou plusieurs matières ?
  • si plusieurs matières, une matière par page ou un peu de chaque chaque jour ?
  • avec une leçon de la notion avant les exercices ou pas la peine ?
  • un niveau adapté : le niveau actuel ou inférieur mais surtout pas au-dessus ! L’enfant risquerait ensuite de s’ennuyer en classe s’il a déjà tout découvert l’été à la maison
  • avec une présentation décorée, illustrée ou plutôt épurée ?

Il me semble important de développer cette question car un support inadapté est bien souvent problématique pour l’enfant …

Une présentation qui fait vendre

Vous vous demandez sans doute ce que je veux dire par là avec cette phrase volontairement un peu provocatrice ?

Et bien, imaginez-vous qu’on vous mette des  petites images (cliparts, smileyx, BD et autres) sur votre déclaration d’impôts . Est-ce que vous allez trouver plus agréable de remplir votre déclaration grâce à la présence de ces dessins ?

Pas sûr …

Vous allez peut-être trouver ça sympa 5 minutes. Vous allez peut-être plus volontiers vous y mettre. mais au final, le côté pénible de cette paperasse n’aura pas disparu …

Et bien, je trouve que c’est exactement pareil avec des cahiers comme celui ci-contre. Il propose un habillage coloré, ludique mais au final, pour celui qui n’aime pas les maths, l’orthographe ou al conjugaison (au hasard !), les exercices resteront toujours aussi fastidieux …et ressembleront toujours à ce qui a été fait en classe toute l’année …

Comme je vous l’ai dit plus haut dans cet article, ce qui va rendre la chose agréable, plaisante, c’est, à mon avis, la façon dont se passe la « séance cahier de vacances ».

C’est le partage, la bonne humeur, le côté informel qui va rendre le moment ludique.

Donc moi, j’opte plutôt pour des cahiers que j’appelle « épurés » avec un minimum de distractions sur les pages.

Je vous donne quelques exemples ci-dessous. Vous pouvez retrouver aussi cette explication et le lien avec les problèmes de concentration et d’attention dans la vidéo déjà mentionnée plus haut. Je vous la remets ici :

Dans la vidéo, je vous explique aussi pourquoi je pense que choisir un cahier de vacances pour son enfant avec son héros préféré apporte un côté affectif rassurant qui me semble plus important que les décors de plage et autre thématique d’été.

choisir un cahier de vacances -héros

Ma sélection de cahiers de vacances

Vous l’aurez donc compris : j’aime les cahiers de vacances sobres. Je les aime car ils ne font pas croire, parce qu’il y a un dessin d’enfant qui se baigne sur la couverture et quelques images de poissons et coquillages disséminées ici et là , que l’exercice de conjugaison ou de mathématiques sera aussi rigolo que de construire un château de sable ou d’aller se baigner avec un masque et un tuba !

Le côté vacances je le mets en place dans la relation, l’ambiance pendant ces séances de révisions, de remise à niveau !

Voilà donc mes deux préférés en images ci-dessous :

La collection des cahiers Chouette existe dans de nombreuses matières et, comme pour la collection Tout Savoir, pour toutes les classes du primaire et du collège.

Je vous explique aussi dans la vidéo pourquoi ce sont mes préférés !

D’ailleurs je vous en avais déjà parlé dans mes articles sur la conjugaison, les leçons d’histoire et le brevet …

Et pour les dys ?

Je n’ai trouvé dans le commerce qu’un seul cahier de vacances avec le label « adapté aux dys ».

Je vous le présente aussi dans la vidéo.

Vous trouverez également sur le blog fantadys un article qui le présente plus en détail.

Je ne détaille pas ici sur les cahiers de vacances pour les dyslexiques. en effet, la lecture l’utilisation de l’écrit étant la principale difficulté des enfants dyslexiques, pour ma part, je me dis que réviser sans écrit, sans cahier est sans doute la formule qui leur convient le mieux.

Nous verrons cela un peu plus loin dans l’article.

Et je ne pourrai finir sans penser aussi à tous ceux qui ont du mal à écrire, encore plus quand la place pour écrire sur le cahier est on ne peut plus réduite !

N’hésitez pas alors à utiliser un cahier vierge en complément, des feuilles de brouillon … Ou même encore mieux, une ardoise !

Votre enfant pourra ainsi effacer, recommencer autant de fois que nécessaire ! Comme on l’a dit plus haut, fini de focaliser sur les erreurs ! Elles s’effacent donc disparaissent …

Une petite nouveauté

Vue cette semaine en librairie, je ne l’ai pas testé. Je ne peux donc pas trop vous en parler.

N’hésitez pas à écrire un commentaire sous l’article si vous avez essayé. Cela m’intéresse !

Il s’agit d’un cahier effaçable comme les ardoises à feutre effaçable justement.

choisir son cahier de vacances- effaçable

Cahiers de vacances en ligne

Je finis rapidement par les cahiers de vacances en ligne tout en sachant que je ne les ai encore jamais utilisés ! L’occasion d’un prochain article sans doute …

Mais je voulais attirer votre attention sur deux types de cahiers en ligne :

  • les cahiers à imprimer 
  • les cahiers en ligne

Vous trouverez une étude de tous ces cahiers sur le blog nousvousils. Allez y jeter un œil si ça vous intéresse.

Quand au blog geekjunior, il propose une étude des applications « cahiers de vacances numériques ». Mais là aussi, je ne suis pas allée voir de plus près . A suivre donc …

Voilà nous avons fait le tour des cahiers de vacances. La semaine prochaine, je prolongerai cet article avec les solutions pour apprendre et réviser sans cahier de vacances !

Et pour rester en contact

Vous pouvez :

Pour partager c'est ici :
0

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Edward dit :

    Article très intéressant qui donne des bon conseils.

    Le choix d’un cahier de vacance fait partie également de l’affection qu’on a pour nos enfants.

    Merci pour tout
    edward

    • Karine dit :

      Merci pour votre commentaire et votre retour positif ! Seriez-vous d’accord pour développer ? Quel lien faites-vous entre l’affection et le cahier de vacances ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.